Quel rôle pour les identités portées par la Blockchain sur le marché de la donnée

Blog | 14 mars 2019

De nombreux articles ont condamné Facebook et Google pour avoir tiré profit des données de leurs utilisateurs. Aujourd’hui, deux choses rendent cette manipulation plus difficile.

  • L’obligation d’obtenir le consentement des utilisateurs afin d’utiliser leurs données, depuis la mise en place du RGPD ;
  • De nombreux acteurs de l’identité portée par la Blockchain, tels que Pikcio, décentralisent les données personnelles. Ils redonnent le contrôle aux utilisateurs en empêchant le stockage de leurs données sur des applications tierces centralisées.

  Avec un contrôle plus personnel de nos données, nous avons maintenant tout intérêt à les monétiser. Jouir des bénéfices qui vont actuellement aux sociétés high-tech, aux agences de crédit, aux hôpitaux et à toutes les organisations disposant d’un large stock de données consommateurs. Que les entreprises paient pour l’utilisation de nos données semblent être un grand pas en avant en termes d’équité pour les utilisateurs.   Cependant, de nombreuses questions doivent être abordées en amont de cette monétisation, notamment :

  • Comment les acheteurs de données trouvent-ils les vendeurs de données (et vice versa) ?
  • Comment la monétisation des données peut-elle être facilement réalisée sans obliger les acheteurs de données à effectuer des transactions avec chaque utilisateur individuel ? Le processus serait coûteux et fastidieux si l’acheteur souhaite se procurer un grand ensemble de données ;
  • Dans quelle mesure les utilisateurs doivent-ils devenir leurs propres négociateurs, décidant au cas par cas quelles données partager et quel montant facturer ?

Le marché de la donnée comme intermédiaire utile

  Un nouvel intermédiaire abordera ces questions : un marché de la donnée ou (plus probablement) plusieurs marchés de la donnée. Certains partisans de la Blockchain aiment promouvoir la manière dont le modèle peer-to-peer de la Blockchain supprime les intermédiaires. En réalité, la Blockchain élimine les intermédiaires qui n’apportent aucune valeur ajoutée, tout en créant de nouveaux intermédiaires sur le marché. Les marchés de la donnée seront des connecteurs à valeur ajoutée qui joueront un rôle clé pour aider les acheteurs et les vendeurs de données à se trouver.  

Fonctionnement des transactions de données

  Les marchés de la donnée seront des hubs où les consommateurs pourront choisir de se connecter et de voir quelles offres leur sont disponibles, en fonction du type de données que le consommateur est disposé à partager. Le vendeur évalue chaque opportunité individuellement avant de décider de participer. Par exemple, il peut être disposé à laisser les chercheurs acheter des données de santé anonymes, mais pas les sociétés pharmaceutiques. Inversement, le vendeur peut décider à plus grande échelle qu’il est toujours disposé à monétiser certains types de données (par exemple, les habitudes d’achat de vêtements).   Les acheteurs se connecteront au marché pour proposer des offres d’achat de données, décrivant ce qu’ils sont disposés à payer et comment les données seront utilisées. Ces offres seront ensuite diffusées aux acheteurs en fonction de l’applicabilité et des paramètres prédéfinis par l’utilisateur. Il peut même y avoir une fonction de négociation où vendeurs peuvent affiner les offres existantes.   Dans de nombreux cas, ces marchés de la donnée représentent de nouvelles entreprises, soit comme composantes d’autres applications décentralisées, soit comme applications autonomes intégrées aux systèmes existants. Dans d’autres cas, il est probable que certains fournisseurs disposant déjà de grands stocks de données et d’un accès à de gros clients deviennent des marchés de données. Les fournisseurs de télécommunications, par exemple, pourraient affiner leurs business models afin de partager les revenus de la monétisation des données avec leurs clients. Les sociétés high-tech pourraient de même. Ils devraient :

  • Offrir plus de transparence quant au partage des données ;
  • Créer des mécanismes de consentement ;
  • Créer un modèle de partage des revenus équitable.

Perspectives d’avenir

  À mesure que les marchés de données émergent et que l’identité portée par la Blockchain arrive à maturité, ils créeront une nouvelle valeur pour les consommateurs et les entreprises. Ainsi, la première étape consistera à mettre en place des solutions d’identité solides et fiables, reposant sur la Blockchain, constituant le fondement de toute monétisation de données dirigée par le consommateur. Ensuite, grâce à un stockage central de données réutilisables, les consommateurs pourront participer en vendant des données non-identifiables ou anonymes en sachant que le processus est transparent, que le partage des données est confidentiel et que les incitations financières sont équitables.


Rejoignez notre communauté !