RGPD modifie le paysage de la revente des données : qu’est-ce que cela signifie pour les utilisateurs ?

Blog | 14 mars 2019

 

La plupart des entreprises ayant cessé de travailler avec des entreprises européennes l’ont fait en raison de problèmes de conformité. Ils ne peuvent ou ne veulent pas s’embarrasser des nouvelles exigences en matière de saisie, de traitement et de stockage des données client. Détenue par Pinterest, Instapaper est l’une des sociétés en passe de perdre son temps de travail auprès des consommateurs européens. D’autres, comme Klout, ont même décidé de fermer leur entreprise car ils ne peuvent pas exploiter les marchés de données utilisateur dans l’environnement RGPD.

Klout décernait un score de réputation basé sur la présence de quelqu’un sur les réseaux sociaux. Les utilisateurs ont accepté, donnant à Klout accès à chacune de leurs plateformes de réseaux sociaux. Cependant, il y avait beaucoup de liens vers des tiers. La société mère de Klout, Lithium, a donc décidé de fermer l’entreprise plutôt que d’essayer de se conformer au RGPD. Le tweet de la société indiquait que le RGPD était le dernier coup de pouce dans la direction où ils se dirigeaient déjà.

Sociétés de vente de données

  Qu’en est-il des autres entreprises qui revendent vos données d’une manière ou d’une autre ? Facebook est connu pour son partage des données avec des partenaires. Le réseau social fait actuellement l’objet de critiques pour « consentement forcé ». Fondamentalement, le site a une politique du tout ou rien que les utilisateurs doivent accepter ou qui se voient refuser l’accès au site. Selon les indications du RGPD, les utilisateurs doivent être autorisés à donner leur consentement de manière indépendante pour différents aspects de l’utilisation des données. Par exemple, le consentement des utilisateurs à ce qu’une entreprise utilise leurs données à ses propres fins doit être différent de celui autorisant (ou non) le partage ces données avec des partenaires commerciaux.   Cela pose la question de « qu’est-ce que l’on fait maintenant ? ». Bien sûr, les Européens peuvent choisir de ne pas utiliser Facebook. Cependant, cela ne répond pas à la grande question : que se passe-t-il maintenant que les fournisseurs traditionnels de données utilisateur doivent fonctionner différemment ?  

Quels résultats pour les entreprises ?

  Cela ouvre la voie à plusieurs possibilités. La première est que des entreprises comme Facebook vendent moins de données, et uniquement avec le consentement actif des utilisateurs. Cela les oblige à changer la façon dont ils collectent et stockent les données, tout en faisant preuve d’une plus grande transparence quant à la manière dont leurs partenaires utilisent ces données. Les utilisateurs pourraient en bénéficier car les entreprises seraient obligées de fournir une valeur plus directe aux utilisateurs si elles sollicitaient leur consentement. C’est un avantage pour les utilisateurs, car ils peuvent monétiser leurs données en obtenant plus de valeur pour leur participation active et leur consentement.   Une autre possibilité importante est que les utilisateurs choisissent une voie plus directe pour la monétisation :

  • Participer aux marchés de données où ils peuvent y trouver des acheteurs ;
  • S’associer à des utilisateurs similaires pour vendre en groupe ;
  • Vendre en fonction de leurs préférences personnelles ;
  • Choisir les entreprises ou les causes auxquelles vendre ;
  • Choisissez les données qu’ils aimeraient vendre et combien elles valent.

  Il existe bien sûr de nombreuses autres options, où des modèles hybrides peuvent se former. Mais chacun nécessite une plateforme robuste de protection et de validation d’identité. Il serait judicieux pour les utilisateurs et les entreprises de commencer avec des solutions d’identité et de construire à partir de là, au lieu d’essayer de commencer par le marché et de travailler rétroactivement à la mise en œuvre de solutions d’identité. Commencer par l’identité est le meilleur moyen de garantir la coexistence heureuse des objectifs de l’entreprise et de la conformité RGPD.


Rejoignez notre communauté !